Mercredi 20 septembre 2017  
 
 
English
Accueil Nous contacter Plan du site
Accueil
mairie en ligne
nouscontacter
paiementenligne
etatcivil
marchespublics
Restauration scolaire
aumenu
paiementenligne
modedemploi
billetteriecantine
Numeros utiles
marches
 
 

Press' Lorgues

Lorgues Infos

Lorgues infos N°35 - Eté 2017
Lorgues Infos - Les archives

VAL

VAL

Autres publications

Guide des associations

risque smajeurs

 

NewslettersInfolettresLorgues SMS

Fest'Hiver

Votre agenda


Programme du cinéma Jacky Mathevet.
Culture
Programme du cinéma
Jacky Mathevet

à consulter en ligne ici
 

Marché paysan
Animations
Marché paysan
Jusqu'au 27 octobre
Le vendredi matin
Cours de la république

Votre météo


> Station météo à Lorgues

FacebookTwitterFlickr
Edito du Maire

édito du maire d'été

Un nouveau président de la république fort d’une majorité parlementaire a été élu pour conduire les affaires de notre grand pays, la France : 67 millions d’habitants, cinquième puissance économique mondiale et deuxième plus grand pays d’Europe qui exerce sa souveraineté sur des territoires d’outre-mer dans trois océans et deux continents.

On retiendra avant tout de ces élections, qu’elles ont été le rempart face aux sirènes de l’extrémisme. 

Je souhaite réussite au président et au gouvernement, qu’ils apportent à la France la politique et les solutions qui la hisseront vers le haut et permettront à tous de pouvoir vivre et s’épanouir avec bonheur dans notre grand pays que nous aimons tant.

Cependant, cette réussite doit passer par des résultats probants d’une nouvelle politique. Des liens forts doivent se nouer avec le citoyen pour redonner confiance aux français et que le développement économique s’amorce et dure.

Les collectivités territoriales attendent l'État sur le terrain des dotations en baisse depuis 4 exercices. Dans le domaine du logement également avec les lois SRU  (solidarité et renouvellement urbains), ALUR (accès au logement et un urbanisme rénové) qui sont à corriger afin de ne plus pénaliser les communes de mesures coercitives qui les affaiblies et enfin, la loi NOTRe  (nouvelle organisation territoriale de la République) qui doit retirer en 2020 aux communes des compétences majeures telles que l’eau et l’assainissement au profit des EPCI  (Établissements publics de coopération intercommunale).

D’autre part, réduire le budget des communes en supprimant la taxe d’habitation comme il est prévu, après les efforts importants qui ont été faits, reviendrait à réduire les services publics de proximité, à réduire les moyens offerts à l’éducation des enfants, à l’accompagnement au quotidien des personnes âgées et aux familles. Ce serait réduire les moyens mis à disposition pour le mouvement associatif et d’une manière générale reviendrait à ralentir le développement économique. 

Cette politique, si elle était conduite, aura pour effet d’aggraver les inégalités et de creuser les déficits. N’oublions pas que les collectivités locales produisent 70% de l’investissement public et qu’elles sont essentielles dans les périodes de tensions sociales et économiques. Dans le résultat du scrutin, n’a-t-on pas retenu le besoin des français et leur attachement pour les services publics face au sentiment d’abandon de l'État ? Supprimer la taxe d’habitation c’est faire perdre un peu plus d’autonomie aux communes et d’avantages au citoyen.

La taxe d’habitation doit certes être réformée pour être plus juste et chaque habitant doit y contribuer en fonction de ses moyens. Mais elle ne doit en aucun cas être remplacée par une dotation, ne serait-ce que pour ne pas nier la qualité de citoyen responsable qui est aussi le contribuable.  

La réussite de notre pays passera par le succès de nos politiques publiques. Réussir la France ne se fera pas sans les collectivités locales et territoriales. Et pour réussir, il faut leur en donner les moyens et il faut surtout leur faire confiance.

Claude Alemagna

Maire de Lorgues
3ème Vice président de la C.A.D.
Conseiller régional
Le commerce de proximité répond au marché de l’offre et de la demande, il connaît depuis quelques années d’importantes transformations. Ce commerce traditionnel doit faire face aux nouvelles mutations avec l’essor de la grande distribution, du hard-discount, du e-commerce, qui ont modifié les comportements d’achat des ménages mais aussi à cause de l’automobile qui nous donne de bien mauvaises habitudes. 
Pour les communes, il est essentiel de maintenir et de développer une offre de commerce de proximité. Nous nous devons de le défendre. Le défendre c'est favoriser les produits locaux, développer la diversité des goûts, mettre en avant les valeurs des métiers, privilégier la qualité du service. Défendre le commerce de proximité c'est surtout préserver une qualité de vie.
Les élus municipaux s’y sont engagés en facilitant l’accès aux commerces tels que l’aménagement de places de stationnement, l’inscription de nouveaux parkings dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme (PLU), mais aussi avec la mise en place d’une zone bleue pour plus de rotation, en maintenant les services publics en cœur de ville, en développant les animations festives et ludiques proches des activités commerciales et en mettant en place un dispositif de vidéo-protection. 
Au-delà de l’offre commerciale, cette stratégie s’inscrit dans un cadre plus large en intégrant la valorisation des espaces publics, la qualité du bâti, la qualité des devantures commerciales avec la mise en place de politiques urbaines que sont le Fonds d’Interventions pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (FISAC) et le Programme d’Intérêt Général (PIG) engagés avec la Communauté d'Agglomération Dracénoise (CAD), la construction de  90 logements locatifs publics et l’installation d’une entreprise d’ingénierie en économie numérique créatrice de 150 nouveaux emplois en cœur de ville. Toutes ces opérations vont consolider dans le temps cette politique en faveur du commerce de proximité avec une augmentation du nombre de nouveaux clients.  
L’objectif est de conserver au commerce lorguais sa vocation de moteur d’activité du centre-ville pour le plus grand bonheur de tous : commerçants mais également les consommateurs nombreux à rechercher cette convivialité si importante dans notre monde moderne, une relation amicale et affective de partages. 
Alors, je vous invite chacun de vous à venir consommer chez nos commerçants lorguais divers et variés pour profiter ensemble de moments inoubliables